Dès le premier jour de sa création, le dirigeant d’entreprise doit se poser la question quant au choix d’assurer lui-même la comptabilité de ses activités ou de la confier à une tierce entité. Plusieurs critères entrent effectivement en compte que ce soit pour l’un ou pour l’autre, la raison de peser le pour et le contre.

La comptabilité d’entreprise, une affaire de professionnels

Pour un entrepreneur qui ne connait rien à la fiscalité ni aux relations avec les caisses de cotisations sociales ou encore aux contenus des formulaires administratifs, le recours à un expert-comptable s’avère indispensable. Comme pour un comptable-fiscaliste Saint-Gilles, l’anticipation des charges à payer et des autres obligations fiscales font partie de ses tâches, la raison pour les entreprises d’y faire appel pour éviter toute pénalisation. Aussi, recourir son expertise permet entre autres à un entrepreneur de confier la comptabilité de son organisation à un professionnel compétent dont le savoir-faire permet d’éviter les erreurs de gestion fatales. Cette alternative lui permet aussi de s’investir un peu plus dans les autres tâches relatives à la croissance de sa société. Elle lui évite également de supporter les charges liées au recrutement du personnel prévu à gérer cette comptabilité. Le seul bémol est qu’il s’agit d’un service à coût honoraire, mais qui ne permet pas d’accéder en temps réel à sa comptabilité d’entreprise sauf si on se sert directement d’une application dédiée.

L’internalisation partielle pour les PME

Pour les PME, il est cependant possible d’internaliser certaines parties de leur comptabilité dans la mesure où des salariés peuvent s’en charger. C’est le cas pour la tenue à jour des comptes, mais devant toujours se faire sous le contrôle d’un expert-comptable qui en prendra le relais, surtout pour les opérations les plus complexes. Quand cette comptabilité est gérée en interne, le dirigeant peut rapidement mettre la main sur les documents dont il a besoin afin de s’appliquer davantage dans leur gestion et reporting. Bien menée au sein de l’organisation et avec des justificatifs comptables parfaitement mis en ordre, la comptabilité en interne facilite ainsi grandement la tâche du cabinet d’expert-comptable qui va se charger de sa finalisation. Le budget honoraire y dédié en sera ainsi conséquent, permettant de réaliser des économies en faveur d’un conseil plus stratégique. Les demandes de renseignements ou d’informations des clients, fournisseurs et autres partenaires en seront aussi rapidement satisfaites, soignant dans la même optique la notoriété de l’entreprise. Le savoir-faire et les expériences aigües de l’expert-comptable peuvent ainsi servir de formation et de mise à jour des connaissances de l’équipe interne, la raison de ne pas les négliger.

Une question de partenariat

Quoique pratiquant un tarif horaire un tantinet élevé, mais selon sa maîtrise des missions qui lui sont confiées, un expert-comptable est toujours le bienvenu dans une entreprise de n’importe quelle envergure. Bien qu’elle prenne en charge la tenue courante de sa comptabilité, elle ne doit néanmoins pas délaisser les services d’un tiers expert qui se charge de l’établissement des comptes annuels ou de mener à bien les autres tâches requérant des compétences spécifiques. Il s’agit en quelque sorte d’une question de partenariat pouvant être mené sur le long terme.