Le doublage de voix est un métier très sérieux et nécessite des techniques vocales, du talent d’acteur et beaucoup d’autre qualité vocale. Pour devenir de véritable professionnel dans ce domaine, il faut être comédien, multilingue et auditeurs.

Les étapes à suivre pour devenir un doubleur professionnel

Le meilleur moyen d’apprendre le métier d’un doubleur de voix est de travailler les techniques vocales et ses talents d’acteur à travers une formation doublage. Comme le travail de doublage concerne uniquement le perfectionnement de la voix, il faut que la personne sait lire clairement et à haute voix. Pour tester si on lit de façon claire et explicite, vous devez enregistrer votre voix afin de savoir si vous parlez avec une voix puissante et limpide. Il faut aussi que le doubleur de voix possède une personnalité vocale qu’on appelle également le charisme vocale. Ce genre de qualité vocale est exigé dans ce métier car la plupart des personnages dans les films ou les dessins animés possèdent des voix très personnalisées, charismatiques et beaucoup d’assurance. Si on ne possède pas cette qualité de voix, on peut encore travailler ses cordes vocales pour personnaliser ses voix. La technique pour la personnalisation des voix est assez simple, il faut beaucoup lire à haute voix, énoncer clairement les phrases et les mots voire jouer avec le son de votre voix.

D’après les spécialistes, on peut personnaliser ses voix en lisant des poèmes, des articles de journaux et des scènes et pièces de théâtres. Il faut animer en lisant et rendre la lecture plus vivante et plus dynamique. L’objectif est de donner vie au texte en réalisant un véritable talent d’acteur. On doit vraiment incarner le personnage du livre quand on lit quelques phrases de ses paroles. Non seulement on doit transmettre les émotions des paroles par la voix mais aussi si nécessaire faire exactement les gestes adaptés à ce qui se passe dans la lecture.

Quelques techniques vocales pour un exercice de doublage de voix

Comme un chanteur, on doit perfectionner notre voix à l’aide de plusieurs exercices vocaux. Le fait d’imiter les paroles de chanteurs est une excellente idée pour améliorer la performance vocale. Il faut aussi savoir alimenter la colonne d’air afin de régulariser le souffle et de contrôler le diaphragme. Comme un chanteur professionnel, un doubleur de voix doit savoir équilibrer son souffle et produire une belle voix sans être étouffé ou en manque d’air. Ce genre de maitrise vocale doit être appris par de nombreux exercices vocaux. En plus, un professionnel doit connaître les limites de sa physiologie vocale.

Enfin, d’une manière ou d’une autre, on doit évoquer extérieurement les sentiments et les émotions énoncées dans le livre juste avec la voix. En effet, ce type d’exercice est très efficace pour optimiser sa capacité de doublage de voix.

En outre, le fait d’enregistrer sa voix est utile pour savoir si notre voix est assez performante pour exercer une fonction de doubleur professionnel. Lorsqu’on réécoute sa voix dans l’enregistrement, on constate les défauts et les choses à améliorer. L’enregistrement est donc un outil d’amélioration et pour identifier les manques. A force de répéter ce qu’on fait et entendre ce qu’on dit dans les bandes sonores, on fini par identifier les erreurs. On fini également à rectifier nos erreurs et à perfectionner nos qualités de doublage vocales. En effet, ce métier exige de la persévérance, des méthodes d’optimisation vocale, de l’entrainement et du talent de comédien. Pour devenir donc un doubleur professionnel de voix, il faut beaucoup travailler ses capacités vocales.