Le designer d’expérience utilisateur cherche à rendre l’expérience des produits et services utilisés aussi efficiente qu’agréable. Pour cela, il fait appel à ses multiples compétences acquises dans les domaines divers et variés de l’ergonomie des interfaces, du design de service ou de l’architecture de l’information.

Quelques bonnes raisons de devenir UX Designer !

Selon le contexte d’intervention et des problèmes en UX Design rencontrés, l’UX designer a recourt à large panel de méthodes et outils pour apporter des solutions et des conseils adaptés pour satisfaire les utilisateurs. Bien qu’il paraisse difficile de délimiter précisément ses missions et les contours de ses fonctions, tant il peut revêtir plusieurs rôles à la fois et tenir différentes responsabilités, le métier de l’UX Designer reste très convoité par les recruteurs. Voyons donc, quelles sont les bonnes raisons pour devenir UX Designer.

Un métier aux multiples facettes

Il n’existe pas de diplôme spécifique au métier d’UX Designer bien que certaines formations en UX design soit certifiées comme celle de l’agence UX Usabilis : Certificat Ergonomie des interfaces, UX/UI Design. Ses compétences, ses aptitudes et son savoir-faire, il les a acquis par l’expérience terrain. L’une de ses principales tâches est d’analyser les qualités émotionnelles et fonctionnelles que peut procurer une interface homme-machine (IHM) auprès de ses utilisateurs. C’est pourquoi dans sa démarche de conception d’interfaces interactives, d’applications mobiles ou de sites internet, il cherche constamment à incorporer les utilisateurs qu’il teste et évalue leurs comportements. Et, c’est l’une des raisons pour laquelle, il intervient dans de nombreux domaines de l’ergonomie d’interface qui influencent l’expérience vécue par les utilisateurs. Autant dire qu’il est multitâche et qui lui arrive pour cela d’endosser plusieurs rôles à la fois : celui de l’ergonome, du designer ou de l’architecte de l’information.

La pluridisciplinarité de l’UX designer !

Il est certain que l’UX Designer doit disposer de compétences pluridisciplinaires, à la fois techniques, graphiques, psychologiques et en sciences cognitives. Ses connaissances affinées de l’utilisateur lui permettent de diriger et mettre en œuvre les méthodes et outils indispensables pour rechercher et concevoir une expérience utile, simple et pratique. Tous ses projets de conception doivent être en phase avec les besoins et attente des utilisateurs. L’utilisabilité d’une interface est son maître mot.

Ce qu’il n’est pas

L’UX designer, n’est pas un spécialiste, malgré que son domaine d’activité soit spécifique et spécialisé. Du moins, ses compétences ne sont pas exclusives à un métier du design en particulier, c’est-à-dire que l’UX designer n’est pas exclusivement un graphiste, un architecte de l’information, un programmeur d’application. En fait, il est un peu tout cela à la fois. Il met son expertise au service des utilisateurs en n’oubliant surtout pas de prendre en compte l’ensemble des paramètres du processus d’interaction indispensable pour rendre une interface utile, efficace et agréable à utiliser. Véritable expert du ressenti des utilisateurs, il leur propose des solutions capables de les satisfaire en comblant leurs objectifs. Il procède à des tests utilisateurs, des analyses concurrentielles. Il établit des personae, des scénarios d’usage et tout autre moyen technique et logique pour réaliser des prototypes indispensables pour la réalisation et le développement du produit final.

Comment devient-on un UX Designer

Il existe des formations dispensées par des organismes dédiés à l’apprentissage des règles et des méthodologies nécessaires pour devenir UX Designer. C’est le cas d’Usabilis qui propose des stages et formation pour concevoir des services digitaux, depuis l’idéation jusqu’au design graphique d’interfaces intuitives, utiles et esthétiques