On rêve tous de refaire ses seins, de leur ajouter du volume ou même de bien les arrondir. Toutefois, il faut parfois se rendre à l’évidence : une telle possibilité n’est souvent que mirage. Pourtant, alors quand toutes les femmes sont au bord du désespoir, la chirurgie mammaire dévoile au grand jour ses supers pouvoirs. De quoi il s’agit ? Quelles sont les techniques utilisées ? Explication.

Augmentation mammaire : en fin des seins bien faits !

Il existe tout un tas de raisons qui incitent souvent les femmes à faire une augmentation mammaire. La première est lorsqu’elles ont de nature des seins petits. Et pourtant, avec ce cas, il est possible que les seins s’augmentent naturellement pendant la grossesse et après accouchement. La deuxième, lorsqu’après plusieurs années, les seins ont tendance à descendre et que les soutiens gorges ne parviennent plus à bien les maintenir.

Et la dernière est quand on souhaite simplement leur ajouter du volume et les arrondir pour paraître plus sexy. Ainsi, tout cela est maintenant possible grâce à la chirurgie mammaire qui consiste à refaire les seins à la mesure de ses envies et de ses besoins. Il s’agit de faire un implant en suivant des techniques complexes mais largement efficaces. En d’autres termes, faire une augmentation mammaire n’est pas à prendre à la légère car on parle d’une opération très complexe qui demande précision et une grande compétence. D’ailleurs, les risques d’échec restent d’autant élevés car en cas d’asymétrie, il se peut qu’on obtienne un sein plus grand que l’autre et recommencer l’opération ne fera que créer une frustration de la part du patient et un frais de plus.

Les techniques utilisées

Pour rassurer les intéressées, il faut savoir qu’une augmentation mammaire se fait en une seule journée mais on doit être interné à l’hôpital pendant 24h après l’intervention. Les techniques qu’on utilise peuvent être les mêmes quelle que soit la zone d’accès. Cela peut se faire par le contour de l’aréole, le péri-aréolaire, l’axillaire, sous mammaire ou dans l’aisselle.

En clair, les techniques sont forts simples : on passe d’abord par une incision ensuite de décoller les tissus, d’insérer les implants mammaires selon la taille recherchée par le patient en les insérant sous le muscle ou bien au-dessus et en fin, de le refermer avec des fils spécifiques. Toujours utile qu’avant l’opération, le patient doit prendre un rendez-vous avec l’anesthésiste pour qu’il lui prescrive un médicament antidouleur une semaine à l’avance.

Une fois la procédure est achevée, il ne sentira aucune douleur, en revanche,  avec ses seins augmentés, il aura une sensation de lourdeur. D’autre part,  cette sensation peut disparaître au fil des jours, le temps que l’on s’habitue à ce nouveau changement. Bien sûr, les seins doivent être bandés pendant une certaine période et on doit les maintenir avec un soutien-gorge spécial durant tout un mois. Il s’agit au fait des soutiens-gorges de maintien que l’on peut facilement trouver chez une pharmacie.  D’autres détails sont aussi à prioriser comme le massage quotidien des seins avec une crème nourrissante et cicatrisante.