La notion de “journée sans voiture” existe dans de nombreuses villes de par le monde et connaît un véritable succès auprès des citadins qui peuvent ainsi se réapproprier les cités, trop souvent prises en otage par les véhicules à essence, et le Cameroun n’est pas en reste.

Suite à l’initiative de “Mobilise Your City”, issu de la volonté de la COP 21 signé à Paris en 2015 de faire la promotion d’une nouvelle façon de se déplacer en ville, plus respectueuse de l’environnement et de la santé des habitants, le concept de “Rue pour tous” s’est emparé de la ville de Douala.

L’idée maîtresse est de faire une part plus importante aux modes de transports innovants et écologiques.

 

Cette journée sans voiture à Douala est somme toute parfaitement logique. En effet, la capitale économique du Cameroun en fait un parfait laboratoire pour y appliquer le concept de “Rue pour tous”.

Douala concentre, du fait de son statut de premier port d’Afrique Central, 95% du trafic portuaire de la région, ce qui correspond à 11 millions de tonnes. De plus son aéroport voit transiter sur ses pistes 500.000 passagers et 50.000 tonnes de fret par an.

Croissance démographique et économique vont de paires pour la cité côtière camerounaise.

Cette première au Cameroun se focalisera sur le boulevard Ahmadou Ahidjo, à partir du carrefour ancien Dalip au carrefour Pharmacie du Centre. Le gouvernement présentera également le PMUS (Plan de Mobilité Soutenable) afin de projeter le pays dans de nouvelles perspectives en termes de transport.

Ce sera l’occasion pour les autorités de rappeler à la population certains éléments essentiels du Code de la route, ainsi que les points important à faire contrôler lors d’une visite technique.

 

Les Journées sans voiture servent avant tout à communiquer auprès du grand public autour des problématique de transports, et sur la manière dont les citoyens piétons peuvent reprendre le contrôle de l’espace urbain. Pour une ville comme Douala, il ne s’agit pas d’un gadget, mais d’une réflexion essentielle pour une ville qui en 2025 s’étendra sur 30 000 ha et comptera en 2035 6 millions d’habitants en 2035.

 

«Mobilise Your City» ne concerne pas que le Cameroun et Douala. L’initiative vise à mettre en avant de nouvelles idées sur le transport en milieu urbain, afin d’éviter d’étouffer les villes, en réduisant de 50% minimum les rejets polluants provenant des véhicules.