Les étudiants de PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) ont tous la même question en tête : « quelles sont mes chances de réussir la PACES ? ». Et bien que le travail, le sérieux, la rigueur et la motivation aient une grande part dans la réponse, on peut tout de même remarquer que d’autres facteurs influencent les chances de réussir ou non sa PACES. Alors quels sont les facteurs de réussite en PACES ?

La mention obtenue au baccalauréat

La mention obtenue au baccalauréat témoigne d’une faculté à travailler, mémoriser des notions, et d’une réflexion plus ou moins avancée. Aussi, les étudiants admis au concours PACES proviennent à presque 50% d’un baccalauréat avec mention « Très bien », à environ 30% d’un baccalauréat avec mention « Bien », à environ 15% d’un baccalauréat avec mention « Assez bien » et à environ 5% d’un baccalauréat avec mention « Passable ». Cependant, cela n’est pas une fatalité ! Les mentions « Très bien » ou « Bien » reflètent généralement le travail fourni au lycée, un sérieux, une méthodologie et un rythme de travail qui sont profitables en PACES. Mais le rythme de travail est bien différent et tous les étudiants doivent s’adapter, quelle que soit leur mention.

Etre primant ou doublant

Tous les candidats ont la possibilité de faire leur année de PACES deux fois. Et les chances de réussir sont bien plus importantes la deuxième année ! Les étudiants connaissent déjà le rythme à suivre, la période d’adaptation est donc plus courte, et les notions ont déjà été vues, apprises, révisées… En général, environ 40% des doublants réussissent leur année, contre 12% en première année.

Etre accompagné d’une prépa

Même si, comme vu ci-dessus, il existe de nombreux paramètres qui déterminent les chances de réussir sa PACES, chaque étudiant a ses chances et le travail et la motivation sont également très déterminants. Se faire accompagner d’une prépa, comme par exemple cet établissement qui prépare à la PACES de Lyon, peut permettre de mieux réussir son adaptation, d’être encadré et d’optimiser ses révisions. Cela permet également de se sentir entouré pendant cette difficile année qu’est la PACES.

Il existe aussi des systèmes de tutorat, qui permettent d’être accompagné par un tuteur ayant réussi son année de PACES, qui est généralement en deuxième année de médecine, et disponible pour aider et soutenir les étudiants tout au long de l’année.