Le photographe, le vrai, ne se cantonne pas aux détails et aux précisions techniques. Son travail fait également appel à l’abstrait : ses émotions, ses impressions, ses états d’âme, ses sensations, ses souvenirs, ses espoirs. Les couleurs, les contrastes, les jeux d’ombre et de lumière, les illusions lui permettent de transposer cette dimension abstraite dans ses photos. C’est à ce titre que le photographe accompli et le photographe passionné (celui qui ne fait pas de la photo sa profession) sont aussi des artistes. Toute leur sensibilité s’exprime dans leurs œuvres.

Le paysage : une boîte à sensations

Un coucher de soleil, une vue panoramique, un champ à perte de vue, l’immensité de l’océan, une forêt tropicale… Le photographe immortalise ce spectacle naturel, car il a ressenti quelque chose en lui lorsqu’il l’a aperçu. Et c’est cet état d’esprit, cet état d’âme qu’il transmet au public à travers sa photo. D’ailleurs, le photographe ne devrait pas hésiter à créer un site internet. Il pourra communiquer ses perceptions et ses sensations à un plus grand nombre de personnes, même à celles qui ne s’intéressent pas à ses œuvres.

Scène et scénographie : un coffre à impressions

Une séance shooting n’est pas là que pour montrer ou mettre en avant les caractéristiques d’un article, d’un produit, d’un vêtement. Elle ne sert pas uniquement à exhiber l’allure physique du modèle. Elle doit faire naître des impressions chez ceux qui contemplent les photos. Que ces impressions soient négatives ou positives, l’essentiel c’est qu’elles soient présentes. Une photo qui ne dégage rien, n’est pas trop digne d’intérêt. Le public la contemplera et, aussitôt, la délaissera. Il en est de même des scènes photographiés. Qu’elles aient été prises spontanément ou qu’elles aient été organisées, elles sont réussies dès lors que la personne qui les regarde ressentira quelque chose. Cela peut être de la tristesse ou de l’attendrissement ou de l’exultation. Peu importe : tant que la photo inspire !

Les évènements : un écrin d’émotions

Que le photographe travaille sur un évènement familial, qu’il soit sur une mission portant sur une manifestation commerciale, qu’on le charge d’immortaliser une attraction culturel : le résultat est le même. Ses photos sont gorgées d’émotions. De chaque expression, de chaque trait, de chaque mouvement se dégage des ressentis : excitation, joie, fatigue, monotonie, tristesse, enthousiasme, motivation, passion… En somme, chaque cliché n’est pas qu’une reproduction figée. Au contraire, elle est pleine de vie.