L’Iran est un grand pays d’Asie de l’Ouest, borné par la mer Caspienne au nord et par le golfe Persique au sud. Il partage ses frontières avec sept pays voisins, soit la Turquie, l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, le Pakistan, l’Irak, l’Arménie, la Turquie et le Turkménistan.

 

Le pays, couvrant unesuperficie de 1 648 195 km2, abrite des joyaux touristiques, prêts à accueillir tous types de voyageurs. En effet, l’Iran recèle de nombreux monuments historiques et des lieux de culture intéressants, implantés notamment en Ispahan, en Chiraz, au Téhéran ou à Persépolis. À part cela, les plages du golfe Persique, les pistes de ski de l’Alborz ou la mer Caspienne, offrent une large palette de découvertes, tout en promettant des loisirs à satiété aux amateurs de farniente.De plus, l’Iran est loin d’être un pays inhospitalier. Au contraire, il est connu pour sa culture de l’hospitalité et les Iraniens sont prêts à le démontrer aux visiteurs, qu’ils soient nationaux ou internationaux.

 

Visiter la Maison des Tabātabāei à Kashan

À 3 h de bus de Téhéran, la capitale historique iranienne, se trouve Kashan.Il constitue une étape idéale, voire incontournable pour se familiariser avec les richesses du pays, mis à la disposition des bourlingueurslors de leurs vacances en Iran. Ces derniers visiteront en premier lieu la Maison des Tabātabāei ou Khāneh-yéTabātabāeihā. Il s’agit d’une maison historique de Kashan, construite en 1840 par l’architecte Oustad Ali Maryampour la famille des Tabātabāei, qui sont des marchands de tapis très influents, à l’époque. La demeure se compose de quatre belles cours, de murs laqués et gravés, des ouvertures sous forme de charmantes fenêtres ornées de vitraux et d’autres éléments qui reflètent l’architecture résidentielle persane traditionnelle.La maison des Boroudjerdi est l’œuvre du même architecte qui l’a bâtie en guise de dotpour l’héritière des Tabātabāei qui venait de se marier avec un membre de la familleBoroudjerdi.

 

Explorer la mosquée d’Agha Bozorg de Kashan

Toujours à Kashan, les globe-trotters franchiront le seuil de la mosquée d’Agha Bozorg. Construite à la fin de XVIIIe siècle par UstadHajSa’ban-ali, cette mosquée historiquea été destinée pour les prédications, les prières et les sessions d’enseignement prodigué par Molla Mahdi Naraghi II, également appelé Mulla Mohammad Naraqi. Les excursionnistes admireront sa conception symétrique, se composant de deux grands iwans, l’iwan étant un portail qui forme une saillie à partir de la façade principale d’un bâtiment. L’un des iwans se trouve à l’entrée, tandis que l‘autre est placédevant le mirhab, une sorte de niche circulaire indiquant la qibia, c’est-à-dire la direction à laquelle les musulmans devraient faire face lorsqu’ils prient. La cour principale inclut une deuxième cour au milieu, ornée d’une fontaine et d’un beau jardin entouré d’arbres, offrant un merveilleux spectacle aux vacanciers qui se laissent envoûter par tant de splendeur.