Accueil

Créer sa propre entreprise est une initiative qui se démocratise de plus en plus. Malgré le fait que les chiffres sont encore loin des résultats escomptés, on compte tout de même un accroissement considérable. Les gens sont motivés à devenir leur propre patron en lançant leur propre boîte, mais il faut aussi prendre en compte la complexité et la lourdeur des tâches auxquelles il faut se soumettre pendant la création.

1. Définissez un besoin : l’objet de l’activité

Tout projet doit commencer par une étude de marché. A une échelle plus primitive, procédez à une étude de votre environnement. Identifiez les besoins de votre entourage. Vous aurez ainsi une idée de départ qui vous servira de motivation pour vous lancer. Le résultat d’une telle étude vous permettra de comprendre les besoins réels du marché et de définir par la suite, vos perspectives.

2. Établissezune problématique générale : l’offre

Une fois les données de départs recueillis, vous devez commencer par vous demander quelles solutions pouvez-vous apporter à ces besoins. Cela implique l’établissement d’une problématique générale, une question essentielle qui va déterminer le type de solution que vous allez proposer. De cette façon, vous êtes sûr de proposer une réponse adéquate à la demande du marché.

3. Définissez les cibles : les clients

Etape importante, il faut définir à l’avance le marché précis que vous ciblez pour répandre votre offre. Cette étude est essentielle, car c’est sur cette base que vous pouvez définir la nature même de votre produit. Et c’est toujours dans cette optique que vous devrez entreprendre à l’avenir pour développer vos activités.

4. Informations et documentation

Faites un tour chez vos voisins entrepreneurs, informez-vous sur internet ou dans les autres sources fiables. Il est nécessaire de recueillir tous les renseignements utiles au démarrage et au développement de votre activité.

5. Démarches préliminaires légales

Quand vous engagez les démarches de créations, veillez à bien avoir réuni tout l’essentiel qu’il vous faut, sous peine d’essuyer un rejet de votre dossier pour vice de procédure. Les démarches administratives préliminaires sont assez faciles à entreprendre si vous suivez strictement ce qui est dit.

6. Faire appel à des experts en conseils

Sachez que vous pouvez également faire appel à l’expertise de nombreux consultants afin d’éclairer vos choix et de mûrir votre décision. Vous avez l’embarras du choix, selon le domaine d’activité que vous souhaitez.

7. Rechercher les financements

Outre les sources de financements traditionnelles, vous pouvez aussi opter pour les primes et subsides que proposent les pouvoirs publics. Tournez-vous vers des chasseurs de primes afin de vous assister dans l’introduction de votre dossier de demande. Ces consultants en primes vous conseilleront et vous accompagneront autant que nécessaire.