L’enrubannage est une méthode qui consiste à comprimer les fourrages qui viennent d’être pré-fanés, ensuite les entourer entièrement ou les enrubanner de plastique par le moyen d’une enrubanneuse. Au cours des vingt dernières années, vous avez sûrement remarqué que l’enrubannage fait partie des incontournables du paysage agricole.

Il s’agit d’une technique de conservation irréprochable. Elle présente un tas d’atouts qui appuient son développement et son intégration rapide dans le monde de l’agriculture. Grâce à des films d’enrubannage fournis par des entreprises telle que Trioplast Agri, cette technique assure la bonne gestion des fourrages, la souplesse des chantiers ainsi qu’une qualité de conservation insoupçonnée.

Quels sont les critères de choix des films d’enrubannage ?

Commençons par la couleur. Plusieurs études de niveau de preuve suffisant ont révélé que la couleur influe remarquablement la qualité du fourrage. En effet, il existe cinq couleurs proposées par les fabricants. On distingue  le blanc, le vert clair, le vert olive, le vert brun et noir.

Les études suggèrent que les films d’enrubannage blancs sont plus fiables pour conserver la première coupe. Ceux en vert, ils doivent être enrubannés en six couches afin de garder une bonne qualité du fourrage. Ces films ne conviennent qu’aux stockages de courte durée ( 6 mois au plus).

Les couleurs foncées sont réservées pour les stockages en plein air afin de préserver la qualité, notamment sur les zones exposées à savoir les sommeils des collines ou les bordures des routes.

Quant aux dimensions, la grande majorité des films d’enrubannage utilisés mesurent 75 cm de large, ce qui favorise l’augmentation du débit des chantiers !

Autre chose très importante ! Au moment de l’achat, essayer de vérifier le nombre de couches de film indiqué par le fabricant. D’une façon générale, le film enrubannage est formé de cinq couches. En outre, il forme une barrière solide contre l’oxygène. Ce qui permet d’assurer une meilleure conservation du fourrage.

Par ailleurs, vous devez vous assurer de la capacité du film à résister aux perforations, car la présence des trous vous mettra dans l’obligation de jeter le fourrage. Pour ceci, il vaut mieux opter pour des films d’enrubannage de chez Trioplast Agri qui assure une bonne qualité et une résistance optimale des films.

Comment maitriser les pertes par le biais de l’enrubannage ?

La récolte de fourrage est un processus qui occasionne des pertes mécaniques au champ. De plus, les pertes invisibles dues à l’oxydation ou au lessivage par la pluie, peuvent dénigrer la qualité de la culture. En outre, il faut privilégier la récolte par un beau temps. Au cas où le foin devient humide, il faut envisager un séchage d’appoint et utiliser des moyens fiables pour la conservation car l’humidité favorise le développement des moisissures.

En effet, l’utilisation des films d’enrubannage est une solution très pratique pour assurer la conservation des nutriments du fourrage. En fait, la technique d’enrubannage semble être stable plus que l’ensilage, une méthode traditionnelle de conservation. L’importance de l’enrubannage réside dans sa capacité de restreindre d’une façon considérable les pertes du fourrage au moment de la récolte ou lors de la conservation. Ces films modernes  permettent d’obtenir un fourrage de très bonne qualité et de valeur alimentaire supérieure.

D’une façon générale, l’enrubannage assure la maîtrise des pertes à condition qu’il soit pratiqué correctement. Pour ceci, il est primordial de bien envisager la date de la coupe étant donné que la météo est un facteur très important. Après avoir stocké les balles sur leur face plane, veillez à ce qu’elles soient à l’abri des rongeurs et des oiseaux qui peuvent endommager le film.