Il faut savoir que la voiture est l’une des inventions à la fois les plus compliquées et les plus utilisées de nos jours. C’est l’une des inventions de l’homme qui a autrefois été considérée comme miraculeuse. À l’heure actuelle c’est surtout un moyen de transport commode pour aller d’un point A à un point B. C’est également le cas de la plupart des véhicules motorisés. Il est donc normal qu’un code ait vu le jour pour pouvoir régir leur libre circulation le long des voies publiques. Il s’agit du Code de la route.

Ce qu’il faut connaitre sur le Code de la route

Pour information, afin d’obtenir un permis de conduire, l’interlocuteur doit passer par la case de l’examen du Code de la route. Pour cela, les options de l’interlocuteur sont soit de recourir à une formation en auto-école ou bien d’aller sur des sites web dédiés à ce sujet comme codedelaroute.io. Le Code de la route est un ensemble de lois et de règles qui sont là pour régir la circulation des véhicules à moteur le long des voies publiques. C’est pour cette raison que l’examen théorique du permis de conduire ou l’épreuve théorique générale se base sur les connaissances des interlocuteurs concernant le Code de la route.

En général, pour pouvoir passer l’examen de conduite et donc celui de la théorie il faut avoir au moins plus de dix-sept ans. En tout cas pour les conduites non accompagnées. Pour celle accompagnée c’est un peu plus jeune. Il faut avoir au minimum 15 ans. Cette partie concernant la limite d’âge pour la conduire accompagnée ou l’apprentissage anticipé de la conduite date de novembre 2014. Toutefois, même dans cette situation il y a des restrictions. Il faut notamment que l’interlocuteur ait une attestation scolaire de sécurité routière. Concernant cette attestation justement, il faut savoir que seules les personnes qui ont eu 16 ans avant le mois de janvier 2014 sont dispensées de présenter cette attestation.

Pour ce qui est du passage à l’examen du Code de la route

Pour ce qui est de passer l’examen théorique pour pouvoir passer celui de la pratique il faut une préparation. Le premier choix reste celui de la formation en auto-école puisque cette dernière offre à la fois des cours de Code de la route et des leçons de conduite. En effet, l’interlocuteur doit à la fois lire le Code de la route, suivre des cours à ce sujet de façon régulière, mais aussi faire des simulations de test sur cette épreuve de théorie générale afin d’être prêt le jour de l’examen. Pour ce qui est des auto-écoles justement,  il leur est possible de proposer à l’interlocuteur lorsque ce dernier a fait plusieurs fois à la suite moins de cinq fautes lors des simulations de passer le véritable examen.

La raison pour laquelle il est important d’avoir moins de cinq fautes durant les tests de simulation est que l’épreuve en elle-même comporte une quarantaine de questions. Comme il s’agit d’un questionnaire à choix multiples, certaines questions peuvent avoir de nombreuses réponses vraies que l’interlocuteur se doit de cocher sinon la réponse à la question est validée comme étant fausse. De plus pour pouvoir réussir le test en question il faut avoir au minimum 35 bonnes réponses, au-delà de cinq fautes l’interlocuteur rate son examen.  L’inscription à l’examen est en général faite dans le cadre de la formation auto-école.