Il est tout à fait possible de vendre une voiture accidentée, à condition qu’elle soit réparée et en état de fonctionner. Quelles sont les procédures à suivre pour réussir à tirer un bénéfice après un accident de voiture ?

L’état de fonctionnement et l’aspect général de la voiture constituent les deux grands critères permettant de vendre voiture accidentée et en tirer un bon profit.

Si la voiture fonctionne

La voiture accidentée en état de marche peut se vendre facilement. On peut alors suivre les mêmes procédures que pour une voiture d’occasion. Toutefois, il est obligatoire de mentionner clairement dans l’annonce que la voiture a eu un accident. Il faut également prévoir la facture des réparations réalisées sur le véhicule et préparer le dossier d’expertise qui stipule que la voiture est en état de rouler. Les papiers administratifs comme la carte grise, la déclaration de cession ou encore le certificat de non-gage qui date de moins de 15 jours ainsi que le certificat de contrôle technique sont nécessaires.

Si la voiture n’est plus en état de rouler

Si la voiture a été déclarée dangereuse à la suite de l’expertise de l’accident, et que le propriétaire ne souhaite pas faire les réparations pour remettre le véhicule en état, il n’est pas possible de vendre. L’expert pourra ainsi remettre son rapport à la préfecture et le propriétaire obtiendra une note certifiant que la voiture n’est plus autorisée à circuler.

Dans ce cas, au lieu de vendre la voiture à un concessionnaire, le propriétaire peut faire appel à un spécialiste de démolition qui dispose d’un démolisseur broyeur ou à un centre de regroupement. Il faut savoir que la voiture accidentée doit comprendre ses composants essentiels et contenir ainsi les éléments comme le groupe motopropulseur ainsi que le pot catalytique, la carrosserie, etc. D’un autre côté, le véhicule ne doit pas inclure des déchets ou autres matériels qui y ont été ajoutés.

Une autre solution serait de garder la voiture pour reprendre certains éléments pouvant être vendus. Avant de débuter le démontage, il est impératif de faire une déclaration de retrait de circulation. Pour cela, il faut respecter le délai d’un mois à partir de la date de retrait pour faire la déclaration à la préfecture. Cette solution peut également rapporter une somme d’argent assez conséquent qui aidera le propriétaire à acheter une autre voiture.